Ils sont venus des paroisses du Lamentin (137) et de Saint-Joseph (31). Âgés de 14 à 17 ans, ces jeunes garçons et filles ont cheminé pendant 3 ans après leur Profession de Foi et un parcours de catéchisme “ordinaire”. Ce cheminement visait à les conduire vers une union plus intime au Christ, vers une familiarité plus vive avec l’Esprit Saint, son action, ses dons et ses appels, afin de pouvoir mieux assumer les responsabilités de la vie chrétienne.
En préparation du sacrement, les jeunes des 2 paroisses ont vécu 2 temps forts communs :

    • Une journée de récollection pour faire connaissance au cours de laquelle ils ont reçu un enseignement sur la résurrection avec Père Marcel CRÉPIN et Père Christophe REBECCAÏ
    • Une matinée de louange et un enseignement de Père Marcel CRÉPIN sur le thème “Lève-toi et suis-moi”.

Les jeunes du Lamentin ont vécu aussi un temps de retraite et de confession sur la paroisse.
Les futurs confirmands avaient adressé au préalable à l’évêque leur lettre d’intention pour se présenter et demander à être confirmé.
La Confirmation est l’un des trois sacrements de l’initiation chrétienne (Baptême, Confirmation et l’Eucharistie) qui confirme dans la Foi, le baptisé et donne d’une manière toute particulière les 7 dons de l’Esprit Saint.
Par le sacrement de la confirmation, le baptisé reçoit la force de vivre pleinement sa foi. Ainsi fortifié, il devient vraiment capable d’être témoin de Jésus par la grâce de l’Esprit Saint, en paroles et en actions.

La célébration

Ce samedi 11 mai, revêtus d’une aube blanche, nos jeunes confirmands sont entrés en procession dans l’église Saint-Laurent du Lamentin. Ils étaient accompagnés de leur parrain ou marraine de baptême ou en leur absence, d’un parrain ou une marraine de Confirmation. Ils étaient entourés de leurs familles et des animateurs de cheminement.
La cérémonie était présidée par l’archevêque Mgr David MACAIRE entouré de Père Marcel CRÉPIN, Curé de la paroisse du Lamentin, ainsi que de Père Emmanuel CHAULVET, Curé de la paroisse de Saint-Joseph et Père Jacques PLATON.
Les 2 gestes de la confirmation ont été administrés par les 3 prêtres par délégation de l’archevêque :

    • l’imposition des mains : geste d’appartenance mais également geste de transmission de l’Esprit.
    • et l’onction du Saint Chrême : une croix est tracée sur le front du confirmand avec cette huile sainte (la même huile parfumée que celle dont nous avons été marqués au jour de notre baptême) pour dire que l’Esprit Saint sera toujours avec lui pour l’aider à connaître Dieu et à l’aimer toujours davantage : « Sois marqué de l’Esprit-Saint, le don de Dieu ». Comme cette huile répand une bonne odeur, chacun est appelé, par l’élan et la joie de sa vie, à répandre la bonne odeur du Christ, à être un témoin authentique du Ressuscité, afin que le corps du Christ s’édifie dans la foi au Dieu, Père, Fils et Esprit, et l’amour des hommes et du monde.

Puis chaque nouveau confirmé se présentait à Mgr MACAIRE qui lui “donnait la calotte”, petite tape affectueuse sur la tête pour marquer l’envoi en mission à la suite de Jésus. Cette vieille expression était utilisée autrefois pour dire que le Pape élevait quelqu’un à la dignité de cardinal.
Les confirmés portent alors joyeusement la responsabilité de faire connaître aux hommes et au monde l’amour dont ils sont aimés.

Le sens du sacrement de la confirmation

L’Esprit Saint est le don de Dieu par excellence, il ne vient à nous que sous forme de don, on ne le possède pas. L’Esprit Saint agit déjà dans le cœur du petit enfant qui a reçu le baptême. Il lui ouvre le cœur et l’oreille, il fait de lui un auditeur de la Parole de Dieu, un disciple de Jésus.
Lors de son adolescence, il est proposé à ce disciple de Jésus de recevoir le sacrement de la confirmation qui fait de lui un adulte dans la foi. Il demeure toujours un auditeur de la Parole de Dieu, mais il devient aussi porte-parole à la manière des prophètes. Il n’est plus seulement quelqu’un qui est accueilli fraternellement dans l’Église, mais il devient aussi un bâtisseur de l’Église.
L’importance de ce sacrement est telle pour l’édification de l’Église que c’est l’évêque qui est le ministre de ce sacrement. Le chrétien confirmé est quelqu’un avec qui l’Église doit compter, et quelqu’un sur qui elle peut compter. Agissant au cœur du fidèle, l’Esprit Saint l’aide à proclamer sa foi, rendre compte de son espérance, et exercer la charité.
Si la référence du baptême est Pâques – on est baptisé dans la mort et la résurrection de Jésus Christ – la référence de la confirmation est la Pentecôte : le don du Saint Esprit à l’Église.

 La visite des nouveaux confirmés à l’Archevêque

Puis, le mercredi 29 mai, les nouveaux confirmés du Lamentin ont rendu visite à Mgr MACAIRE à l’évêché. Pendant plus de 3 heures, ils ont pu découvrir les locaux de l’évêché, faire mieux connaissance avec l’archevêque et comprendre son rôle, et échanger avec lui librement sur des sujets de société de notre temps, sur des questions existentielles, leurs préoccupations de jeunes ( LGBT, prérequis pour la prêtrise, lé péché et le pardon de Dieu, etc).
Des jeunes qui sont en chemin vers la maturité, à entendre les questions posées à Mgr MACAIRE sur le regard qu’il porte sur l’évolution de la jeunesse et sur les projets qu’il a pour eux et les suites qu’il entend réserver à leurs lettres d’intention.
Un temps de prière puis un temps de partage convivial ont clôturé cette rencontre qui aura marqué les jeunes. Des beaux et riches moments.

Dans le baptême, Dieu dit « Viens ».

Dans la confirmation, il dit : « Va ! »

Viens esprit saint embrasser les Nations – Vous recevrez une force !

Chant de GLORIOUS

Vous partirez sur les routes proclamer Jésus est la Vie

Et vous n’aurez aucun doute embrasés par le Saint Esprit

Embrasés par le Saint Esprit

Viens Saint Esprit embraser les nations

Viens Saint Esprit sur cette génération

Viens Saint Esprit embraser les nations

Viens Saint Esprit sur cette génération

Wow wow wow wow